· 

Comment choisir ses gants de travail ?

Gants de travail - Soleane - EPI

Il existe de nombreuses normes pour les gants de protection. Chaque paire de gants de travail possède un logo ou une norme qui précise son usage. On classe les gants en trois catégories en fonction de leur efficacité et de leur type de protection.

 

Soléane vous aide à savoir quel gant de travail correspond à votre besoin. 

1/ Identifier les risques dans votre entreprise

Avant toute chose, il est important de déterminer quels sont les risques auxquels sont soumises vos équipes. En effet, la protection requise et obligatoire ne sera pas la même pour un risque chimique ou un risque mécanique. Soléane vous propose un tableau récapitulatif des risques et des protections qui seront les plus appropriées.

RISQUES PARTICULARITÉS MATIÈRES CONSEILLÉES Normes
Risques mécaniques  Abrasion Polyuréthane, cuir

EN 388

4 niveaux de protection

Coupure Kevlar
Déchirure Polyuréthane, cuir
Perforation  Kevlar
Risques thermiques Froid Cuir, Néoprène, Kevlar

EN 407

6 niveaux de protection

Chaleur – feu Cuir, Néoprène, Kevlar, Nomex, Zetex
Risques électriques Gants isolants pour travaux
sous tension
Latex  Classes 00, 01, 02, 03 et 04
Risques chimiques Produits chimiques et
composés organiques

Latex*, Caoutchouc nitrile, Néoprène,
Fluoroélastomère,

Nomex, Caoutchouc Viton

EN 374

Hydrocarbures Caoutchouc butyle, , Caoutchouc Viton

* attention aux allergies avec le latex

 

A NOTER : 

Pour plus de détails sur les risques chimiques, nous vous conseillons de consulter la plateforme ProtecPo, créée par l’INRS. Cet outil permet d’évaluer près de 10 000 substances chimiques, leurs risques et les protections adaptées.

https://protecpo.inrs.fr/ProtecPo/jsp/Accueil.jsp

 

https://protecpo.inrs.fr/ProtecPo/jsp/RechercheParMateriau.jsp

2/ Les catégories de gants de travail

Les gants de travail sont classés en 3 grandes catégories selon la protection qu’ils offrent.

La catégorie I (Norme EN 420 :2003) correspond à des gants à la protection très légère. Les gants jetables en font partie.

Les gants de catégorie II regroupent les gants de protection contre le froid (EN 511 :2006), les risques thermiques (EN 407 :2004), et la protection contre les risques mécaniques (EN388 :2003)

 

Enfin, les gants de catégorie III garantissent une protection maximale contre les risques mécaniques, ou les risques chimiques.

3/ Les niveaux de protection

A ces grandes catégories, s’ajoutent des précisions quant aux spécificités de chaque paire de gants. Pour les risques mécaniques, on va distinguer les agressions : abrasion (A), coupure (B), déchirure (C) et perforation (D).

 

Enfin, pour les risques mécaniques, il existe différents niveaux de protection, de 0 à 5, 5 étant le plus résistant. Selon le niveau d’exposition de vos équipes, (coupure, perforation…), il faudra adapter votre choix. Si vous manipulez des plaques de tôle métallique par exemple, un indice de protection élevé sera préconisé.

4/ Les protections complémentaires

Pour assurer une bonne sécurité, nous vous recommandons le port d’EPI complémentaires aux gants. Ainsi, des manchettes seront associées aux gants pour la manipulation d’objets très coupants, ou bien l’immersion dans des produits chimiques / liquides.

 

Soléane vous conseille aussi le port de lunettes [cf. notre article sur le choix des lunettes de protection] et de protections auditives en cas d’exposition à un environnement bruyant.


Soléane vous accompagne

Pour faire le point sur les risques manuels dans votre entreprise, Soléane vous propose un outil. Téléchargez gratuitement notre tableau d'identification des risques manuels !



Vous souhaitez être accompagnés dans l'identification des risques manuels dans votre entreprise ?

Vous souhaitez un conseil pour choisir vos EPI pour vos équipes ?

Soléane est là pour répondre à vos questions et vous accompagner.